Séniors 2 : un match de légende

Publié le 19 mars 2012 par admin et classé dans actu

Le retour des résumés de Coach JB !

Et oui, tu avais raison Ben, il y avait plein de choses à dire sur ce match contre Cogolin….

Après 6 semaines sans match, les Seniors 2 retrouvent la compétition avec un déplacement chez la lanterne rouge Cogolin pour le compte de la 17e journée. Un déplacement néanmoins délicat compte tenu des absences d’Antoine, Mat, Vince et Antonin. Heureusement, le BBC peut compter sur le retour de son facteur X Benré qui rejoint le groupe au pied levé après 2 mois d’absence !

C’est donc avec Mike, Tom, Aurel, Ben, Flave, Martin, Guillaume et Jean-Mi The Dog que Bandol rejoint Cogolin pour un match qui va tomber dans l’irrationnel. Nous entendons régulièrement des légendes sur des performances individuelles du type:  « ce joueur peut mettre plus de 40 pts quand il veut » ou « lui il peut s’arrêter à 12 m et marquer même avec un défenseur! » . De belles histoires qu’on ne croît jamais vraiment tant il est dur de vérifier ces sources ou de trouver un témoin objectif.
Mais cette fois-ci nous étions bel et bien présents pour un match complètement fou ! 

Bandol installe sa zone press qui avait fait la différence au match aller, mais elle n’aura pas le même succès. La faute à un joueur, l’arrière cogolinois qui fait preuve d’une adresse insolente sur la zone avec 14 pts donnant 8 longueurs d’avance aux siens 22-14. Bandol passe alors en individuel. Mike se charge du scoreur adverse, l’obligeant à jouer le 1 contre 1 et se heurter à Martin ou à Jean-Mi The Wall. Cela porte ses fruits et permet à Bandol de revenir à 24-21 grâce au jeu rapide d’Aurélien et Mike et à l’adresse de Tom et Ben. Benré… ah, sacré Ben, qui marque son retour par une action de grande classe pour son premier ballon du match. Il reçoit la balle à 3 pts à 45° côté gauche. Feinte de tir, départ croisé puis petit step back pour revenir à 3 pts et shooter (tel Reggie Miller dans ses grandes années se créant son tir au milieu de 2 défenseurs). Reggie Miller ? Oui, enfin à quelques détails près. Ben était seul en transition, le premier défenseur se trouvant à plus de 6 mètres. Sûr que si l’homme invisible défend sur lui à ce moment là, il en a perdu son short. Malheureusement la finition est moins bonne et le tir un peu court !
Le 2e quart temps repart sur les mêmes bases, la défense individuel se transforme en prise à 2 ou 3. Mais cela ne perturbe en rien le scoreur adverse qui, quand le chemin du panier lui est fermé, trouve la petite passe décisive pour un de ses partenaires ! Côté bandolais, on fait feu de partout avec Martin, Guillaume, Mike, Ben et Jean-Mi ! Un festival offensif pendant que Flave s’occupe du pistolero adverse, ce qui permet aux visiteurs de mener 41-48 avant d’être rejoints 45-50 grâce à un tir à 3 pts au buzzer de l’inévitable n°8 portant son compteur personnel à 27 pts à la pause !
Retour des vestiaires, le déterminé Jean-Mi The Dog décide de se charger à son tour du phénomène… 5 minutes plus tard et 11 pts de plus, c’est Mike qui s’y recolle pendant que les 4 autres l’attendent dans la raquette. C’est donc au tour de ses coéquipiers de faire parler la poudre et de maintenir l’écart. Malgré la réussite de Mike, Guillaume et Jean-Mi, Bandol n’arrive pas à se défaire de Cogolin. 71-73 à la fin du quart-temps!
Un match incroyable pour ce niveau, on sait maintenant que la lutte aura lieu jusqu’au bout. PtiTom qui a bien fini le 1/4 temps se recolle au short du 8, mais Cogolin va passer devant 74-73. Moment de doute vite effacé par Guillaume avec 6 pts de suite puis un tir précieux à 3pts de Mike, 77-80. La fin du match se résume au 8 contre le BBC2. Malgré le traitement infligé tout le match par Mike, The Dog, Flave, Martin, Tom, il trouve toujours les ressources pour scorer ou provoquer les fautes faisant sortir Martin à 5 minutes de la fin, 82-82. Benré permet de rester aux commandes sur le jeu rapide avant que Tom ne donne une bouffée d’oxygène à moins de 2minutes de la fin. Un premier tir pour redonner 3 pts d’avance 84-87, avant de récupérer 3 rebonds offensifs sur la même possession et de conclure cette longue minute par un nouveau tir primé ! 85-90 ! Cogolin cherche alors le tir à 3 pts mais sans succès. Mike se charge d’assurer sur la ligne des lancers francs pour sceller une victoire à l’arrachée, 86-96.
L’arrière cogolinois, qui inscrit 12 des 15 derniers points de son équipe terminera avec un total hallucinant de 52pts !! Une réussite insolente pour une performance exceptionnelle alternant les drives, les 3 pts et les shoots à 8 mètres! Nous pourrons alors conter l’exploit de ce joueur lors des tournois de fin de saison. Entre les odeurs de merguez et les verres de rosé, peu de gens nous croiront, mais une chose est sûre, nous y étions!
Quand le basket se joue avec une telle adresse, le spectacle est forcément au rendez-vous. Bandol engrange sa 7e victoire de rang, sa 13e de la saison et consolide un peu plus sa 1ere place.
Prochaine rencontre Mardi avec la réception de Grimaud Ste Maxime.
.
Basket Club Cogolin vs Bandol Basket Club: 86-96 (24-21; 21-29; 26-23; 15-23)
Mike Mc Pherson 26, Tom 14, Guillaume 15, Aurélien 8, Ben 10, Jean-Mi The Dog 13, Martin 10, Flave.

.
.
.
Réactions:
.
Mike (joueur): « il a mis 27 pts en 1ere et 25 pts en 2e… C’est bien ce qu’il me semblait, il est passé complètement à côté de sa deuxième mi-temps, c’est pour ça qu’ils ont perdu. »
Tom aka Joe Pesci (joueur):  » J’adore l’indiv, c’est super de défendre en indiv, moi je trouve que l’homme à homme c’est mieux, on devrait défendre plus en homme à homme… »
Benré (joueur): « Je vous avais manqué, hein? Ouai je sais que j’étais seul, je le sentais pas, ça faisait trop longtemps que j’avais pas joué. »
Jean-Mi The Dog (défenseur): « J’ai demandé à m’occuper de lui personnellement début 3e, mais les gars s’effaçaient au lieu de faire les prises à 2 ! Et ça… ça m’énerve… A leur place moi je reste, j’ai pas peur ! dans ces cas là je deviens Jean-Mi The Wall. »
JB (coach): « Quand on est capable de finir un match en un seul morceau en se tapant tour à tour les poètes que sont Mc Pherson, Flave, The Dog et Joe Pesci et bien je peux vous dire que c’est une réelle performance ! Alors en mettre 52 c’est exceptionnel. Cogolin ne pourra pas conserver un tel joueur, la NBA leur prendra… »

Vous cherchez quelque chose ?


Utilisez le champs de recherche ci-dessous ou aller directement à la page articles.

Contact


Pour nous contacter ou savoir comment nous rejoindre, cliquez ici.