Séniors 2 : l’Inconnu…

Publié le 3 avril 2012 par admin et classé dans actu

Résumé par Loïc du match contre la Seyne :


Le match s’annonçait très compliqué pour Bandol avec plusieurs joueurs majeurs absents (Mike, Mat, Vince…) et surtout l’absence de l’emblématique coach JB. Pour palier à cette absence, ils ont du faire appel à un illustre inconnu, rencontré deux heures avant le match, sur la terrasse d’un café bandolais. Parait-il que ce serait Jean-Mi the Godfather qui aurait demandé à cet inconnu de coacher, on comprend pourquoi il n’a pas pu refuser… Bref, malgré toutes ces difficultés, Bandol se présente avec une équipe qui a fière allure : Martin, Jean-Mi the Godfather, Lou ferrigno, Petit Tom, Aurélien, Guillaume, Ben zebi, Flo… Bandol qui veut laver l’affront du match aller (seule défaite de la saison), démarre la rencontre pied au plancher ! Martin fait des dégats en dessous, Aurélien sur des pénétrations, Petit Tom sur des shoots à trois points dans le corner et Lou ferigno qui distille de bons ballons et plante à trois points. Menant 25 à 8 au cours du premier quart-temps, Bandol se relache un peu et finit le quart-temps à 25-14.
Dans le deuxième quart-temps, le BBC reste sur le même rythme, mais la Seyne ne lâche pas prise et les deux équipes se rendent alors coup pour coup. Les locaux arrivent quand même à garder l’écart et regagnent les vestiaires avec 14 point d’avance.
Le troisième quart temps est un copier coller du deuxième, une équipe bandolaise qui joue toujours sur le même rythme avec un Aurélien sur tous les ballons et une équipe de la Seyne toujours vaillante. Bandol garde un écart de 12 pts.
Début du dernier quart temps et plus rien ne se passe pour Bandol qui perd totalement son basket. La Seyne monte son niveau de jeu, le match devient crispant pour les bandolais qui n’arrive plus à trouver Martin cadenassé par trois défenseurs et une défense de zone. Temps mort demandé par « l’Inconnu » qui fait rentrer Ben zebi, pour mettre des shoots longue distance. L’histoire retiendra que Ben zebi est bel et bien rentré et qu’il a pris les shoots. Mais, parait-il, il fut gêné par les rayons du soleil (bizarre, le match se jouait la nuit, dans une salle fermée avec un toit), et de ce fait, il ne pouvait voir le cercle d’où ses magnifiques shoots qui passèrent à deux mètres du cercle. Malgré tout, Ben zebi apporta de la création dans le jeu et réussit à retrouver Martin pour mettre un lay up important. C’est finalement Jean-Mi the Godfather sur un fadeaway (oui c’est possible) qui remet Bandol dans le droit chemin (70-65) et Lou ferigno en patron se charge de clôturer les débats sur un trois points dans le corner, 76-69. Victoire mérité ede Bandol sur le score de 78-69.
.
Bandol BC – La Seyne : 78-69 (26-15 ; 20-19 ; 22-20 ; 10-15)
Tom 11, Antoine 25, Antonin 3, Guillaume 1, Ben Zebi 5, Aurélien 3, Jean-Mi The Godfather 12, Martin 18, Flo.
.

.

Réactions des joueurs
.

Jean-Mi The Godfather : « Que les choses soient claires… J’espère qu’elles le sont maintenant ! »

Ben Zebi (joueur) : « J’en peux plus, il revient quand le coach ? »

Antonin (joueur) : « On a fait un début de match énorme ! Il est bien ce coach. »

L’inconnu (coach) : « Je buvais mon pastis tranquillement sur le port de Bandol, un mec m’a abordé, m’a demandé ce que j’avais de prévu ce soir. Je lui ai répondu rien, il m’a alors demandé de le suivre sans faire d’histoire, je n’ai donc pas hésité. »

Tom (joueur) : « je n’ai plus le droit de m’exprimer sinon le nouveau coach me crie dessus. Et quand il crie ça fait plus peur que Jean-Mi, croyez-moi. »

JB (Directeur sportif des séniors 2) : « La série continue, j’espère qu’on pourra fêter le titre pour notre dernier match à domicile la semaine prochaine. Malgré les nombreuses absences je savais que ce choix était le bon, c’est le seul qui avait le profil pour les tenir. Il faut être conscient que ces joueurs sont des stars internationales dans leur jardin d’où leurs egos surdimensionnés. »

Vous cherchez quelque chose ?


Utilisez le champs de recherche ci-dessous ou aller directement à la page articles.

Contact


Pour nous contacter ou savoir comment nous rejoindre, cliquez ici.