Séniors 2 : le Derby pour Bandol !

Publié le 15 octobre 2011 par admin et classé dans actu

Commentaire de Coach JB du match contre l’ASPTT :
Après deux belles victoires, Bandol se rendait à Toulon face à un adversaire bien connu pour le premier gros test de la saison. 
Pour rappel, la saison passée nous a offert le Joël Reality Show avec Doc et Marty au match aller (69-68), et une guerre de tranchées avec le Duo Vince & Joël (47-51) au match retour pour 2 fins de recontres victorieuses mais houleuses. Ce nouveau classico n’échappera pas à la règle…
Toulon a aligné sa grosse équipe avec 3 joueurs de la 1, tout comme Bandol qui reconduit la même équipe que le match précédent à l’exception de Tom D blessé à la cheville. Une absence qui sera comblée par le grand retour de Mat el pistolero.
On s’attend donc à un match ouvert avec de la vitesse et des points ! Toulon prend le meilleur départ (7-2) avec 2 tirs à 3 points du même joueur étrangement seul malgré les avertissements d’avant match… Une défense qui va vite rectifier puisque Toulon ne marquera que 10 points dans ce quart temps. Le problème est que l’attaque bandolaise n’est pas en réussite : 8 points pour les intérieurs et 2 pour… Antoine. Fin du 1er quart-temps : 10-10 ! On notera la belle entrée de Ben avec 2 défenses, 2 fautes et un retour sur le banc, zebi ! On va dire que c’est jeudi soir, fin de semaine, une mise en route difficile pour les 2 équipes, pour preuve le contre du cercle sur le dunkeur fou toulonnais, bourreau de l’équipe 1 la saison passée…
Recadrage au temps mort, un classique « maintenant on joue! » pour 10 nouvelles minutes fermées. Pourtant Le duo Mike-Guillaume se trouve les yeux fermés sur Pick’n roll. Mais c’est sans compter les fautes et les 12 points sur 14 marqués par un arrière que les bandolais devaient couper du jeu ! Good D guys ! Une valse des joueurs commence alors pour trouver un défenseur perdu sur le banc et qui ne collectionne pas les fautes personnelles ! Vient alors un petit passage en zone, travaillé spécifiquement à l’entraînement pour l’occasion. 3 petites minutes et 8 points encaissés sur des erreurs de rotation ! Conclusion : il faut un créneau de plus pour l’équipe 2 (ou un autre coach mais chuttt)! 24-23 à la mi-temps. On limite la casse, 6 joueurs à 2 fautes.
Dans le 3e 1/4 temps, retour de l’homme à homme. Plus de pression sur les jeunes meneurs. Le jeu se durcit. L’adresse extérieure n’est pas au rendez-vous sur la 2-3 toulonnaise. Mat (4 points) trouve quelques brèches avec Antoine (3 points). Tous les paniers deviennent difficiles, tous les tirs sont forcés mais le score est toujours aussi serré. Toulon reste en vie grâce à 3 tirs primés de son shooteur (je ne dis plus rien sur la défense) ! 41-41 à l’entame du dernier quart-temps.
Nous y voilà, dans ces 10 dernières minutes chargées d’histoire par le passé. Les 2 équipes se rendent coup pour coup au sens figuré comme au sens propre. Vince et Jo ne sont pas là, mais les pastissons (hommage à Jo) pleuvent. Les esprits s’échauffent, une petite antisportive tombe pour Aurélien. Le score est toujours aussi serré à 1 point près. Un tir à 3 points d’Antoine et un de Mike donnent 2 points d’avance 47-49. Ben, peu en réussite, marque enfin (!) à 3 points, 52-57 ! Puis 54-57. Et c’est là que tout bascule, à moins de 2 minutes. Une action venue d’ailleurs. Inimaginable à ce niveau départemental. Guillaume P sous le cercle se retourne et tir. C’est raté (de peu), le ballon tape le fond du cercle quand Martin s’élève au-dessus de la raquette pour reprendre sauvagement le ballon d’une claquette dunk !! Personne ne l’a vu venir, même pas le dunkeur toulonnais ! Le temps semblait s’être arrêté, mais on ne rêvait pas ! Martin s’est réveillé pour l’action du match. Une action qui viendra nourrir la légende de l’équipe 2 pour plusieurs générations. Un véritable coup de massue sur la rencontre !
Le score passe à 56-59 quand se présente Mike sur la ligne. 0/2 !!. On est dans la dernière minute, Bandol défend, Toulon ne marque pas. Mike est de nouveau mis à terre de façon très limite. Il se représente sur la ligne après de longues secondes à terre. 2/2, 56-61 ! La victoire se rapproche, il faut un stop. C’est fait, Antoine passe la ligne et provoque la faute. Le dunkeur toulonnais susurre des mots doux à l’arbitre, faute technique. 4 sur 4 pour Antoine et 56-65. Il reste une quinzaine de secondes quand le toulonnais décide de partir seul au dunk. Plus personne ne défend sauf Martin. Les joueurs sautent, la main est ferme, la chute est inévitable. Emporté par son élan et surpris par le contre, le joueur tombe sur l’articulation sacro-coccygienne. Le contre est tonitruant, le banc se lève, Toulon crie à l’attentat, Antoine augmente ses stats. Nouvelle action monstrueuse de notre intérieur qui donne une autre dimension à ce derby. Victoire 56-67, dans une fin houleuse et tendue. Jeudi soir, le roi des airs étaient bien Martin avec 2 actions monumentales face à un sacré client !
Le spectacle s’est ensuite poursuivi dehors. Loin d’assister au ballet des Renautlt 12 (!) sur le parking, c’est un défilé de voitures de sport qu’ont offert les joueurs bandolais ! Des joueurs de département qui ont de plus belles voitures que les joueurs de l’OM ! Pendant ce temps là le coach repartait en 2CV… Ils n’ont pas la même voiture, mais ils ont la même passion !
Avec cette victoire, Bandol prend la tête du championnat et est la seule équipe invaincue de ce début de saison. Une bonne chose avant d’accueillir le mois prochain Carqueiranne, notre bête noire!
.
Merci à Claire pour la table et aux 5 supporters présents!
____________________________________________________________ 
.

ASPTT Toulon 2 – Bandol BC 2 : 56-67 (10-10; 14-13; 17-18; 15-26)
Guillaume P 11, Mike 6, Mat 4, Guillaume L 6, Tom 1, Antoine 18, Auré 1, Martin 12, Ben 6, Anto 2

.
.
.
Les Reactions:
.
.
Mat (joueur): « Je n’ai jamais vu ça. La claquette dunk et et le contre…c’est fou ! Depuis que je suis à Bandol, j’en ai vu des actions surprenantes, des mouvements inventés, mais là, c’est énorme ! […] J’ai quand même repensé à l’an passé où on était capable de perdre un match en 20 secondes, mais cette année c’est différent. »

Mike (joueur) : « on n’a pas été brillant mais on a gagné. C’est un match qu’on aurait perdu l’an dernier, c’est bien. Je tiens à préciser que j’ai fait 2 sur 2 à la fin car je me suis reculé par rapport à la ligne, sinon j’étais trop long. »

Guillaume P (joueur) :  » On a battu les PTT, c’est tout ce qui compte, Le reste on s’en fout ! A 10s de la fin j’ai entendu le coach dire « ça y est, on est seul leader et invaincu ! » . Ca m’a bien fait rire ! Martin ? C’est monumental, on ne le voyait plus puis l’envol ! Le contre est monstrueux et la claquette dunk… »
Aurélien (joueur) : « P….. d’antisportive de m….., pour une fois que j’étais dans mon match !« 
JB (coach) : « C’était très dur mais la victoire on la prend ! Pour moi, la claquette dunk a tué le match, on ne pouvait plus perdre, on était galvanisé. Il était temps, à 2 minutes de la fin ! Le contre de Martin ? Monstrueux… Il est propre, c’est devant notre banc, il expulse le ballon. Avec cette nouvelle prime de victoire, les joueurs vont pouvoir changer de voiture, elles sont un peu démodées.« 
Martin (joueur ): « Non je sais pas, je l’ai senti et j’ai sauté plus haut que les autres. Sur le contre, je l’ai vu arriver, je pensais pas qu’il allait monter au dunk. J’ai fait opposition, je touche que la balle et après il est déséquilibré par son élan. »

Vous cherchez quelque chose ?


Utilisez le champs de recherche ci-dessous ou aller directement à la page articles.

Contact


Pour nous contacter ou savoir comment nous rejoindre, cliquez ici.