Séniors 2 : Il ne manquait que la fanfare !

Publié le 29 janvier 2011 par admin et classé dans Les séniors

Résumé du match des Séniors 2 à Sanary par Coach JB :

Bandol se déplaçait chez la lanterne rouge Sanary avec une équipe proche de l’équipe type. Si l’issue de la rencontre était déjà connue, il s’agissait pour Bandol de réaliser un match plein et de rééditer la performance du match aller après une prestation en demi-teinte à Brignoles.
Mais ce match a offert un spectacle rarement vu sur un terrain de basket. Il existe des mauvais matches, des matches pourris, des équipes nulles…Mais hier, c’était au-delà, nous étions tombés bien plus bas, dans une autre dimension, un basket différent.  A tel point que nous nous sommes demandés si les extra-terrestres de Space Jam n’avaient pas récidivé en volant le talent des joueurs présents sur le parquet. Mais non, tous les acteurs étaient en pleine possession de leurs moyens. Les joueurs de Sanary ont mis un rythme particulier au match que les joueurs bandolais ont su adopter dès la première minute de jeu, avec cette capacité rare de se mettre au niveau de l’adversaire !

Pourtant tout commence normalement, le ballon est amené à l’intérieur et Jo lance le match avec 5 points consécutifs, 0-8 après une minute de jeu! Sanary, avec beaucoup d’intensité et d’agressivité, est très maladroit et a beaucoup de mal à scorer. Alors que le match semblait à sens unique, les joueurs bandolais se sont sentis dans l’obligation de relever le défi des joueurs adverses. Plus de ballons intérieurs, Joël a déjà bien trop scoré ! Des air ball dans le jeu et au lancer franc, des lay up ratés, des briques à des endroits improbables de la planche…
A noter de rares actions de basket, avec Mike qui se fit contrer entraînant une déchirure de son mollet. Direction le banc pour les 35 minutes suivantes. Mais ce soir, être sur le banc était loin d’être une sanction, tellement le spectacle était inédit pour du basket. Bien sûr les changements de joueurs ne changeaient rien à la qualité de la rencontre, ni les maillots moulants sur les torses de Bruno et Antoine ! (?)
La fin du 1er quart temps voit Bandol mener 8-20.
Le 2e quart-temps est du même niveau, les 2 équipes pratiquent une défense agressive avec cette faculté rare de gâcher les bonnes occasions. 19-36 à la mi-temps.
Nous pensons en toute logique que Bandol va se reprendre pour enfoncer le clou ! Non, non, non ! Le plus beau est à venir, cette première mi-temps n’était qu’un avant-goût ! Si le record de air ball aux lancers francs était déjà battu, cela n’empêchait pas les acteurs de continuer à les enchaîner. En pleine confiance, les shoots à 3 points se multipliaient des 2 côtés avec un taux de réussite proche de 0% à tel point que toucher le cercle devenait un motif de satisfaction ! Alors que le score grimpait un petit peu pour Bandol (28-53) grâce aux feintes de tête de Ben en défense, le pivot de Sanary se mit en évidence. Sans doute l’homme du match ! Ce joueur, international Camerounais d’après une légende varoise, a éclaboussé la fin du match de son talent. D’abord, il adopta la technique du Sioux, une technique vieille venant des Indiens d’amérique. Pendant que ses coéquipiers attaquaient à 4 contre 5 la défense individuelle bandolaise, il resta caché, tapi dans l’ombre, dans sa moitié de terrain dans une position tel un coureur au départ d’un 1500 m aux JO. Joël, un peu déboussolé attendait son vis-à-vis. C’est après 10 secondes d’attaque qu’il déclencha un sprint en demandant le ballon. Une fois arrivé dans la raquette, le ballon lui est transmis, mais emporté par son élan il perdit l’équilibre et chuta en touche avec la balle. Après une telle action, le point de non retour était atteint!
Mais ce n’était pas fini !! Quelques actions plus tard, il prend un mauvais coup (de Ben, ou Vince, ou Jo…) en voulant se saisir d’un rebond défensif. Le ballon est récupéré par Sanary qui réattaque à 4 contre  5! En effet, leur pivot restant d’abord debout dans sa raquette en se tenant le visage, décide de sortir du terrain avant de revenir pour s’assoir par terre à côté de son banc pendant que ses partenaires malmenaient la défense bandolaise à 4 contre 5 pendant toute la durée de la possession !
Un tel match ne pouvait finir de façon classique. Joël ne pouvant prendre le dernier tir à 3pts transfère pour Manu qui rate mais en touchant l’arceau ! Il reste alors 4 secondes aux locaux pour tenter le tir. Le joueur de Sanary commence son double pas à 12 m du panier face au banc bandolais. Il s’écrase sur son premier appui, le public craignant la double fracture tibia-péroné, mais arrive à poser son 2e appui avant de jeter le ballon au buzzer qui tombe dans le cercle recevant l’ovation méritée de la part des 2 équipes et du public !
Il ne manquait que la Fanfare paloise pour rythmer ce bêtisier de 40 minutes !! Il paraît qu’une vidéo de ce match existe, si c’est vrai vous aurez droit à un résumé vidéo du match !
Ah oui, Bandol s’impose à Sanary 50-74. On ne peut pas dire que ce match soit très rassurant avant la réception de La Farlède (4e), mais avec cette équipe tout peut se passer. Prochain épisode Jeudi à 20h45.

Sanary-Bandol: 50-74 (8-20; 11-16; 9-17; 22-21)
L’équipe du jour: Nico 3, Tom 3, Mike 3, Ben 15, Manu 9, Auré 12, Joel 9, Antoine 8, Vince 7, Bruno 5
LF: 10 sur 23
3pts: 2 sur beaucoup (….)

Les Réactions:

Ben (joueur): « coach, je joue que quand y a + 20 sinon je rentre pas »

Jo (joueur): « ce soir c’était étrange. Quelqu’un peut-il m’expliquer ce qu’a tenté de faire mon joueur, je n’ai pas saisi. »

JB (coach): « J’ai vu énormément de matches de basket, j’en ai joué beaucoup, de tous niveaux. Mais un match comme ce soir, je n’ai jamais vu ! »

Vous cherchez quelque chose ?


Utilisez le champs de recherche ci-dessous ou aller directement à la page articles.

Contact


Pour nous contacter ou savoir comment nous rejoindre, cliquez ici.