déception…

Publié le 13 décembre 2010 par admin et classé dans Non classé

Voici le résumé des 2 derniers matchs des Minimes, par Coach Bru :

Match contre Sanary à Bandol (4 décembre) :

Nous savions que Sanary serait difficile à jouer, premier du classement avec 5 victoires pour 1 défaite, alors que nous nous avions 2 victoires pour 3 défaites.

Cependant, le premier quart-temps montre un Bandol combatif, qui malgré l’écart de niveau ne cédera pas si facilement.Le premier quart-temps voit Sanary avec une légère avant, le score de 10 à 14.

Mon résumé sera bref à partir là, Sanary va accélérer le rythme, leur pivot va scorer dans la raquette (un total de 28 points), et sans Virgile pour le stopper sortir pour cinq fautes, l’équipe baisse les bras.. aucune envie, aucune rage.. Sanary en profite pour agrandir l’écart.

Par quart-temps : [10-14][9-24][5-19][5-20]
Points par joueurs : Paul (10), Enzo (9), Alex (6), Antoine Bosc (4), Virgile (2), Vincent, Hugo, Antoine Bouvry, Thomas, Sauveur.

Mot du coach : Je ne crois pas aux miracles et savait que ce match allait se conclure par une défaite, Sanary est largement au dessus, cependant cette non-combativité n’est pas sportive. Après cela l’objectif était clair, remporter la Seyne chez elle le week end suivant.

Match contre La Seyne à La Seyne (11 décembre) :

 » Objectif ? Victoire ! « 

C’est avec une équipe solide que nous sommes arrivés à La Seyne. La présence d’un cinq solide et de remplaçants corrects nous font débuter un match dans de bonnes conditions psychologiques. Enfin pour cela il faudrait que le match commence à l’heure..
Pour la petite histoire, arrivés au gymnase Langevin à 16h35, heure prévue du match 17h, debut 18h… sûrement le décalage horaire entre Bandol et La Seyne .. Le fait d’avoir attendu au chaud dans le gymnase.. ah non pas de chauffage, c’est vrai. Mais heureusement le coach d’en face est venu s’excuser.. ah non, non plus.. !

Bref, le match commence, deux tirs à trois points réussi spar Alex’ (N°9) et Enzo (N°10) annoncent un bon quart-temps. La défense est au rendez vous, Bandol n’encaisse que 10 points sur ce premier quart et en inscrit 14 (ce qui est peu, mais mieux !).

Le deuxième quart-temps ressemblera beaucoup au premier, Antoine B (N°5) plantera deux lancers francs sur deux dès le début,  des erreurs en défense, et un jeu lent ne seront pas propices pour creuser véritablement l’écart comme je l’aurais souhaité, mais l’avance acquise est confortable, effectivement 16 à 28.

La suite du match est comparable aux plus grandes tragédies hollywoodiennes…

Alors devant, Bandol va comprendre ce que signifie défendre en zone 3-2 (voir le lien si joint : http://www.coachesclipboard.net/images/32ZoneDefenseSet.GIF ), ce placement défensif fortement déconseillé à ce niveau va faire vivre une deuxième moitié de match catastrophique ! Le score à la fin du 3 eme quart-temps est de 33 à 41.

Le dernier quart-temps est le moins glorieux, bloqués face à cette zone 3-2, les shooteurs qui jusque là avaient inscrit 15 points à trois points sont toujours pris, le jeux de transitions ne se met pas en place, la tension monte.. Tout cela ayant pour résultat d’empirer les choses, au grand plaisir de nos adversaires qui contrairement à nous se réveillaient enfin. Aucun jeux, tir rapide, les intérieurs bandolais n’ont plus touché un ballon, mais le pire restait à venir. Il reste 5 minutes de jeu quand La Seyne égalise. Le drame, drame ? Oui car quelques secondes plus tard, Enzo (N°10) alors auteur de 11 points et moteur de l’équipe va faire sa 5ème faute.. La Seyne dans son élan passe devant Bandol, malgré des positions et occasions de revenir, Bandol cède.. ayant mené dans le 2 quart de 18 points.. score final, 51 – 45.

Score par quart-temps : [7-14][9-14][17-13][18-4]

Points par joueurs : Virgile (12), Enzo (11), Alex (8), Antoine (6), Vincent (5), Max (3), Johann, Sauveur, Brian, Paul.

Mot du coach :  Très déçu…

Vous cherchez quelque chose ?


Utilisez le champs de recherche ci-dessous ou aller directement à la page articles.

Contact


Pour nous contacter ou savoir comment nous rejoindre, cliquez ici.