C’était musclé !

Publié le 20 septembre 2009 par admin et classé dans actu

Pour son premier match de la saison, l’équipe de Bandol recevait un poid lourd du championnat : Mandelieu. Les Bandolais n’ont pas démérité, ils ont opposé à la puissance physique et la défense de fer de Mandelieu leur rapidité et leur abnégation. Cela n’a pas été suffisant, cette fois ci.


.

.

Vu des tribunes, l’écart ne paraissait pas flagrant… vu d’en bas, les joueurs de Mandelieu (ndr : si quelqu’un sait comment on appelle les habitants de Mandelieu, qu’il se manifeste dans les commentaires !) paraissaient… grands. Pourtant, les Bandolais leur ont tenu tête, menant même de 4 points au premier quart temps.

.

.

Le passage de Mandelieu en défense de zone compliqua un peu la tache des Bandolais , qui d’un jeu basé sur la rapidité et la pénétration, devait tout à coup s’illustrer sur les tirs extérieurs, leur point fort habituellement.

.

.

Mais la réussite au shoot est quelque chose qui ne s’explique pas toujours ! Si l’écart est resté stable tout au long du match (entre -5 et -10 points), il a manqué ce petit quelque chose aux Bandolais pour emballer la partie.

.

Le public, lui, était emballé. Il aura fallu un mauvais geste d’un joueur de Mandelieu (le numéro 4, pour ne pas le nommer !) pour enflammer le public. L’arbitre a douté, mais n’a pas mis de disqualifiante. Les 2 lancers francs + possession nous ont quand même fait espérer…

.

.

.

Mais il aurait fallu un peu plus d’adresse, et une défense un peu plus solide. Les Bandolais ont eu beau montrer de belles choses en fin de partie (contre attaques rapides, shoots extérieurs), l’écart est resté stable, et les Bandolais se sont inclinés.

.

On retirera cependant du match deux satisfactions :

  1. Nos joueurs sont toujours aussi vaillants
  2. Le gymnase de Bandol est toujours un chaudron !

Vous cherchez quelque chose ?


Utilisez le champs de recherche ci-dessous ou aller directement à la page articles.

Contact


Pour nous contacter ou savoir comment nous rejoindre, cliquez ici.