ALFRED TELUSSON – l’interview

Publié le 17 octobre 2015 par admin et classé dans actu

12165338_10154248021229256_404395475_o

al01

ALFRED TELUSSON aka  » AL »

NUMERO 11 – POSTE 5

Age : 37ans

Taille: 1m93

Au BBC depuis 2013 (3ème saison)

 

 

 

 

 

Bonsoir Al’, tu as l’air plus en forme que l’année dernière, c’est juste une impression ou tu le ressens ?

Non tu as raison, je le ressens, je suis plus en forme. J’ai plus de mental et je me sens mieux que l’année dernière. Je me suis préparé de la bonne façon.

Tu vas plus au charbon sous le cercle et souvent contre des gars qui font une tête de plus !

Cette année, Jean-Paul (Besson) me fait jouer poste 5, je suis un poste 4 à la base. Par conséquent, je préfère me prendre des coups et jouer mon jeu que de fuir et de m’écarter du cercle !

Le départ de Crawford Palmer (pour le Sanary BC) change-t-il quelque chose sur la manière de jouer ?

Disons que l’année dernière, Craw avait un tel impact qu’on jouait plus souvent sur lui. Disons que maintenant on a plus de liberté pour s’exprimer et vu qu’il n’est plus là on est souvent sollicité, donc oui le jeu change.

Le championnat est ouvert cette année, tu penses qu’on va finir à quelle place ?

Franchement… je ne sais pas ! C’est un championnat en dents de scie, un peu à l’image du Saint Laurent l’année dernière qui commence par un 0-7 puis enchaine un 7-0. Tout le monde peut gagner tout le monde sur un match. Il n’y qu’à voir le HTV qui a battu le week-end dernier Le Cannet annoncé comme prétendant à la montée en NM2. Quoi qu’il arrive, celui qui terminera premier à la fin de la saison n’aura très certainement pas qu’une ou deux défaites !

As-tu un rituel les jours de match ?

Je mange des pâtes comme tout le monde ! (rire) Puis l’après-midi il faut que j’aie un réveil musculaire, c’est-à-dire il faut que je bouge, que je fasse quelque chose. Puis enfin je me cale devant la TV ou sur le canapé et ensuite je vais au match. Tout ça en musique bien sûr, beaucoup de musique, je kiffe ça, je ne peux pas vivre sans !

Petite mise en situation : Tu es seul en contre-attaque :
a – Tu montes violemment au dunk !
b – Tu la joues tranquille avec un lay-up
c – Tu lâche la balle à Yannis qui arrive en criant : « Al ! Al ! Al !! »

Pour le spectacle je la donne à Yannis !
Pour toi, c’est quoi le plus important dans le basket ?

Pour moi c’est le mental ! Si tu as une grosse forme physique mais que tu n’as pas de mental, tu ne peux pas jouer au basket-ball, alors qu’inversement si tu n’es pas en forme physiquement mais que tu as du mental tu peux jouer. Ma philosophie « C’est dans la tête ».

Un petit mot sur tes coéquipiers sous le cercle ?

Jeff (Porcher), je suis content qu’il soit de retour, il fait un très bon début de saison et ça fait vraiment plaisir de le retrouver à ce niveau !

Yannis (Lingeri), il a fait une belle saison l’année dernière, il confirme cette année !

Martin (Farinella), il apporte un « brin » de folie ! Ou des brins !

Parlons de samedi (demain), déplacement à Martigues (1er invaincu avec 3 victoires), tu les as déjà joués en match amical (défaite 65-71), comment l’équipe et toi-même abordez ce match ?

Al : Ils ont un esprit de guerrier ! Martigues est réputé pour être … euh, Jeff une idée ?
Jeff (passant par-là) : Pour être leader incontesté pour l’instant (rires)

Al : Ils sont réputés pour être des acharnés, des battants ! La victoire est possible, tout est possible. En match amical on était pas là physiquement et moi le premier (Alfred souffrait d’une intoxication alimentaire). Martigues ça défend fort, vraiment fort.

Un petit mot pour finir ?

J’espère qu’on va faire une belle saison sans trop de blessures, c’est vraiment ce qui nous a pénalisé l’année dernière.

 

 

 

Interview réalisé par Bruno Corbani

Vous cherchez quelque chose ?


Utilisez le champs de recherche ci-dessous ou aller directement à la page articles.

Contact


Pour nous contacter ou savoir comment nous rejoindre, cliquez ici.